Blog, Couture

Mon défi Burda #1

J’ai décidé de me lancer dans un défi Burda organisé par Zélie Décousue. Tous les premiers du mois, il faut poster un vêtement d’un magazine Burda. J’ai entendu parler de ce défi à longueur des podcasts de Sandrine, alias SB Créations J’ai estimé que faire ce petit challenge était possible et me motiverait tout au long de l’année.

Cela fait quelques temps que je réfléchis beaucoup sur le magazine Burda. C’est compliqué, les instructions peuvent me rendre perplexe, mais je couds depuis quelques années déjà et j’ai moins peur. Et puis les modèles tombent parfaitement sur moi. Je suis rarement déçue et j’ai très peu de retouches à faire mise à part la longueur. Mine de rien, c’est agréable de ne pas devoir faire systématiquement des ajustements.

Je voulais commencé dès le mois de septembre, mais je n’avais pas terminé mon projet, à cause d’une rentrée sur les chapeaux de roues. Alors, je me suis décidée pour poster le 1er octobre 2018. Je suis partie sur un vêtement sûr, mon short Burda, que j’avais déjà cousu ici. Je pensais honnêtement que cela allait rouler tout seul et bien non. J’ai moins bien compris les explications la deuxième fois que la première. Que voulez-vous ! Enfin le voilà, dans un superbe satin de coton de l’Atelier de la Création. C’est le tissu de ma robe Arum. Il m’en restait suffisamment pour un deuxième projet.

 

Je suis toujours aussi fan de la couleur et surtout du confort absolu et de la qualité de ce tissu. J’ai quand même modifié quelques petites choses. J’ai enlevé le lien. Dans mon précédent bermuda, je l’ai cousu et je m’en serre assez peu. Ici, je n’avais plus assez de tissu et comme il ne m’empêche pas de porter mon short… Le montage de la ceinture s’en est trouvé simplifié du coup. Je l’ai pliée en deux dans la longueur, cousu les petits bords et assemblée. J’ai raccourci le vêtement pour qu’il m’arrive au-dessus du genou. Je voulais un short un peu long ou un bermuda un peu court, n’en ayant pas dans ma garde-robe. Je ne sais pas s’il est censé se porter large mais en tout, c’est comme ça que je le porte moi ! En plus, l’élasthane le rend vraiment vraiment confortable.

 

Short Burda général

Short Burda derrière

Il y a un pli dans le dos, mais ça passe.

C’est le prix à payer pour un vêtement loin du corps. 

 

 

Short Burda de profil

La taille de devant s’abaisse. Je n’avais pas remarqué ça avant les photos. 

 

Short Burda mains dans les poches

 

Les poches, surpiquées sur le devant,

petit détail que j’ai beaucoup aimé sur mes deux versions. 

J’ai quand même fait une grosse boulette sur ce short. J’ai coupé les devants un par un. Mais sans retourner le patron. Il a fallu que je coupe et rajoute un morceau discrètement à l’intérieur de la jambe. Il ne se voit presque pas. Mais j’ai été à deux doigts de tout ficher à la poubelle. Evidemment, j’ai fini ce projet au moment où il fait à nouveau frais sur Lyon. Tant pis, je le ressortirai avec plaisir l’été prochain.

 

Bilan :

Techniques : A nouveau la braguette. C’est toujours aussi simple !

Confort : Crapuleux. Je ne le sens pas sur moi.

Style : Un peu trop large, un peu trop loose… Peut-être pas le vêtement le plus élégant de ma garde-robe mais pour l’été, aller en montagne, à la campagne ou traîner en ville, il ira très bien et j’adore toujours autant la couleur.

Economie : Il s’agit d’un reste de tissu, un grand reste, cela dit. Je dirai, environ une vingtaine d’euros. Zip compris. Ca reste plus que correct.

Finitions : Pas très jolies. Il a fallut que je couse une agrafe à la main et que je bricole pour fermer la couture. Je peux nettement faire mieux.

Publicités