Blog, Couture

Cielo ! Fantastico !

Cet été, Closet Case Pattern a sorti une collection « débutants compatibles », la « Rome Collection ». J’ai eu un énorme coup de coeur pour ces trois patrons et e l »ai immédiatement acheté pour une trentaine d’euros (j’ai bénéficié d’une offre de lancement avec une promotion -30%, je crois). J’ai tout de suite voulu tenter la Cielo dress à manches courtes. Il s’agit d’une robe droite avec des poches sur le devant. C’est le détail que j’ai le plus aimé. De plus, la robe comporte peu de pièces. D’ailleurs la pièce des poches avec ses arrondis m’a un peu laissée perplexe mais tout s’emboîte à la perfection, c’est un pur bonheur). J’ai lancé une opération impression à la chaîne (chaque patron arrive avec plusieurs options), j’ai ensuite assembler les pdf (ce que je déteste le plus, je crois), j’ai coupé et ensuite cousu.

La marque propose plusieurs bonnets et j’ai choisi le bonnet D en taille 10. Et c’est parfait en terme de carrure et de poitrine, je suis ravie, ravie… (un ajustement à ne plus faire, c’est trop bien !) Le vêtement fini mesure donc 113cm à la poitrine. C’est donc un vêtement avec une belle aisance positive sans faire un effet montgolfière.

J’avais un tissu en lin et polyester (à mon avis, plus de polyester que de lin, mais passons) d’un rouge brique (qui ne rend pas sur les photos, évidemment) à 2,5 euros le mètre. J’ai décidé de coudre ma robe dedans, sorte de toile portable. Je vous laisse voir le vêtement.

Je l’A-D-O-R-E, je l’A-D-O-R-E, je l’A-D-O-R-E… et je pourrai continuer à l’écrire. Cette robe est charmante, très agréable à porter, très agréable à coudre.

Je pense que je vais devenir une fan de Closet Case Pattern (une de plus !). Tout tombe parfaitement bien, mais vraiment tout. Les deux poches sur le devant ont un montage hyper astucieux et les finitions sont top. Je confirme que ces patrons ont été pensé pour les débutantes, il n’y a aucune difficulté, très peu de pièces à couper et à assembler… Pourtant il y a de jolis détails. Ainsi, si les poches font tout le style de la robe, de dos, on voit des petits empiècements aux épaules. Ce n’est pas grand chose, mais c’est à ce genre de petites choses que l’on trouve qu’un patron a ce petit quelque chose en plus.

Deux points à noter. J’ai cousu la robe telle qu’elle. Aucun ajustement, même au niveau de la taille. Le patron est fait pour une stature d’1m68, je mesure 1m74. Elle est donc assez courte.

Alors certes, je ne me balade pas tout le temps comme ça, mais dans ma profession, il m’arrive de lever les bras assez souvent, donc bon… ça fait très court !

Autre chose, si la carrure est bonne, je ressens une légère gêne en pose « génie ». Mais là, je ne prends pas cette position très souvent, alors ça passe.

Je trouve que la robe droite a de justes proportions : aucun effet montgolfière.

Les poches se plaquent bien sur le devant. Elles sont suffisamment profondes et larges pour être utiles tout en restant esthétiques. Les manches sont finies par un bracelet qui se redresse pour donner un petit revers. J’a-d-o-r-e aussi. Bref, un patron qui a tout juste.

Ici sur l’encolure, j’ai terminé par une bande de biais (ma finition préférée) mais pour les débutantes, des parmentures sont conseillées et comprises dans le patron.

Bilan :

Techniques : On va dire la pose d’un biais sur l’encolure. Je vais la refaire mais cette fois-ci je vais la rallonger de 6cm.

Confort : Très confortable ! Une robe droite. Par contre, mon tissu est un peu « piquant » et a un côté « plastique » qui ne rend pas cette robe aussi confortable qu’elle devrait être.

Style : Je trouve le style de cette robe parfaite. A la fois très casual et en même temps élégante.

Economie : 2m de tissu à 2,5 euros le mètre ! Soit une robe à 5 euros.

Finitions : Entièrement surjetée. Ourlet en double repli pour le bas.

Publicités
Blog, Couture

Charlie’s caftan.

Maintenant que la canicule est passée sur Lyon, je peux vous présenter ma garde-robe spéciale temps caniculaire. Je me dis qu’ainsi, elle est prête pour l’été prochain. J’ai eu un bel été, plein de paresse et de temps pour vivre lentement. J’ai beaucoup regardé Netflix. La couture dans tout ça ? Bof, bof… J’ai tenté de me mettre devant mes machines mais les projets ne m’ont pas satisfaite. Entre une sirocco ratée (article à venir) et une robe vintage Burda qui, bien que jolie, m’a un peu laissée sur ma faim, j’ai senti que mon sewjo (envie/motivation de coudre) allait se faire la malle. Bref, j’ai donc dégainé un patron acheté l’an passé et sur lequel je fondais des espoirs, le Charlie’s caftan de Closet Case Pattern. Projet réussi qui a remobilisé mon sewjo.

Je suis ravie de ma réalisation. J’ai eu un peu peur de me lancer dans ce projet, les patrons de Closet Case pattern sont réputés très bons mais visent plutôt un niveau intermédiaire. Et puis, à un moment, j’en ai eu assez de tergiverser. Je suis plutôt froussarde en couture, j’ai des difficultés à me lancer dans un projet parce que j’ai peur de ne pas le réussir et alors parfois je procrastine. C’est dommage et j’essaie de lutter contre. Du coup, je me suis secouée et j’ai décidé de tenter le tout pour le tout. le tissu employé est un mélange de lin/coton ou lin/polyester ou lin/viscose, acheté lors de la vente privée de tissus Avona à 3 euros le mètre. En regardant le patron et les explications, je les ai trouvé très très simples. A part deux grandes pinces partant du panneau central… Ah oui, le panneau central. Ma foi, j’ai eu des soucis mais c’est complètement ma faute.

Au moment de compter mes pièces de patron, je me suis rendue compte qu’il me manquait justement la pièce du panneau central. Certaines couturières auraient réimprimé. Je ne suis pas toutes les couturières. J’ai allumé mon ordinateur, ouvert le patron à 100%, pris les mesures de la pièce sur l’écran et retracé. Il ne s’agissait, après tout, que d’un rectangle. La pièce aurait-elle manqué d’exactitude ????????? Par contre, le tuto sur le site de la marque est très très bien conçu ! Je n’ai eu aucun souci pour coudre. Et j’ai éliminé la difficulté de doublure du panneau central en le fixant à la main. Et toc ! #teamfeignassedelimprimante.

J’ai choisi la taille 12 qui correspond à 97cm de tour de poitrine et 112cm pour le vêtement fini. Au départ, je voulais la version courte avec des fronces, mais finalement, j’ai choisi celle avec des pinces. Plus rapide et plus facile. Je considère ce caftan version 1, comme une toile largement portable. Le fit est bon. J’ai aussi choisi les manches les moins larges possibles et elles sont soutien-gorge compatible.

Le fit est bon en tout cas et je me sens à l’aise dedans. J’avais un peu peur de l’effet trop grand, mais pas du tout.

J’aime bien les manches kimonos du caftan. Il est doté de grandes poches très appréciables. Le décolleté, en V, est joli et bien pensé. Il est poitrine-compatible. Les finitions sont top que ce soit celles du panneau comme de celle de la fixation de la parmenture.

Bilan :

Techniques : Panneau central passepoilé. Je pense que lorsque je referai ce modèle, il faudra un léger ajustement. J’ai un buste long et je pense qu’il faudrait abaisser le panneau central de 3cm.

Confort : Pas encore porté car une fois finie, il s’est mit à faire 17 degrés sur Lyon… J’attend un peu plus de chaleur.

Style : Je ne suis pas fan de l’imprimé mais bon, je n’avais pas trop le choix au moment de l’achat. C’est une robe en tout cas très confortable, à porter pendant des moments de détente au coeur de l’été, tout en étant stylée. J’en suis très contente.

Economie : Patron pdf à 12 euros environ (14 dollars) et il les vaut largement. Moins de 2m de tissu à 3€ le mètre, soit une robe à moins de 6 euros.

Finitions : Machine à coudre et surjet 4 fils (je trouve que c’est plus joli). Pour les ourlets, je n’ai pas fait de double rentrée mais j’ai surjeté et fait un pli simple.