Blog, Couture

Gilet Monceau

Où étais-je passée ? C »est bien évidemment la question que vous vous posez tous, vu que je reviens avec un article sur le gilet Monceau que tout le monde connaît et a déjà cousu.

Bien, j’ai une vie professionnelle qui a changé depuis septembre avec une certaine charge de travail. La couture, qui me manque, a du être mise de côté. Je n’ai pas beaucoup pu coudre depuis deux mois, à part des petits projets sans réel points techniques ou de difficultés particulières, je vous les présente ici petit à petit en espérant rattraper mon retard sur le blog.

alors voilà, le gilet Monceau. Facile à faire et en plus, la créatrice a posé un pas-à-pas très bien fait sur sa chaîne YouTube. Je suis comblée par ce patron que j’ai mis tant de temps à coudre. Pour le réaliser, j’ai utilisé un joli sweat bleu ciel de la vente de tissus Agnès B. J’ai sans doute été un peu large quand au choix de la taille, j’ai coupé le 44, alors que le 42 aurait pu suffire, mais c’est vrai que c’est un modèle qui n’est pas très ajusté. C’est justement pour cela que j’aime ce modèle, je l’ai porté plusieurs fois sur des sous-pulls avec manches longues sans aucun problème pour la frileuse que je suis.

Evidemment, j’ai fais une boulette. Que serait un projet sans mon auto-sabotage ??? En fait, j’ai fais deux boulettes, mais l’une est moins ma faute. Reprenons.

Trouvant que le gilet était un peu trop long, j’ai décidé de le raccourcir « au jugé ». Ça n’a pas marché. Le bas de mon gilet est un peu irrégulier. C’est de ma faute, je me flagelle.

La deuxième boulette est lors de la pose des pressions. J’en ai loupé une. Elle est fermement plantée dans ma bande de boutonnage et je la laisse, j’ai peur de déchirer le tissu. Je n’ai eu aucun souci avec les autres. Sans doute ma main n’a pas été suffisamment assurée au moment de la pose.

Bilan :

Techniques : J’ai tout assemblé à la surjeteuse et fait les ourlets à la recouvreuse. Ma pince Vario de Prym m’a une fois de plus impressionnée. Malgré les épaisseurs, elle a posé les pressions sans sourciller.

Confort : Très confortable et cocooning.

Style : Une forme pas trop près du corps, ce qui me convient et un sweat très doux, une cobo gagnante.

Economie : 2m à 7euros le mètre. Ce qui m’a coûté le plus cher ont été les pressions nacre. Autour de 8 euros achetées en mercerie. Internet est plus économique cela dit.

Finitions : Recouvreuse. je n’avais pas de fil bleu ciel alors j’ai pris un fil gris très clair et il va trèsbien.

2 réflexions au sujet de “Gilet Monceau”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s