La coupe d’or.

Dans cet article je ne vais pas parler du roman de Henry James, mais d’une méthode de couture. Tout a débuté avec un flyer Mondial Tissus, mon lieu de perdition personnel, où il y avait des démonstrations durant 4 jours de la fameuse « Coupe d’or » ou « Coupeuh d’or » avec l’accent suisse. Pourtant, il s’agissait d’un jour comme tous les autres, anodin et tranquille et j’avais programmé ma sortie Mondial Tissus pour aller acheter un simple élastique. Oui je programme mes sorties dans ce magasin avec des challenges, enfin, un seul : ne pas acheter de tissus, tu en as déjà trop… à répéter comme un mantra en boucle. Donc, là, innocemment, je passe en caisse avec mon élastique de 2,5 cm de large (plus un peu de biais liberty et un cordon pour en faire un passepoil, raisonnable, je vous dis), mais assez fière de moi car la maîtrise du compte en banque, je dois. Paf, flyers en caisse. N’ayant rien à faire mercredi après-midi, je m’inscris, poussée par mon démon personnel, toujours éveillé chez Mondial.

Mercredi arrive, jour funeste. J’avais bien la flemme de me lever de mon canapé, mais je me suis inscrite et ce n’est vraiment pas poli de se dédire. Mon éducation judéo-chrétienne me perdra. Et me voilà devant une démonstration, au premier rang bien sûr. Le démonstrateur est hélvète, voilà pourquoi lui dit « la Coupeuh d’or ». Donc, cette fameuse coupe, qu’est-ce ? C’est une méthode de couture basée sur deux mensurations : la poitrine et les hanches. Il semblerait que le corps humain soit régit par un nombre d’or qui se retrouve partout. J’avoue, je n’ai pas creusé, je me suis contentée d’avaler les explications du vendeur, mon esprit critique s’étant fait la malle, sans doute kidnappé par le fameux démon. J’ai appris des trucs fascinants, que je suis sûre de pouvoir ressortir en société : l’avant-bras est égal à la longueur du pied, si on colle le pouce à la hauteur de la deuxième phalange de l’index, nous avons exactement la longueur de notre nez etc. Non seulement, la Coupe d’or est une méthode de couture, mais en plus, c’est le moyen de meubler les conversations, incroyable n’est-ce pas !

Voilà un exemple :

Un exemple de patron

L’illustration est de format A5 et donc les patrons sont en tout petit. Le but étant de tracer, grâce à un mètre ruban spécial, les points et les relier. Je ne m’étends pas sur la méthode, il suffit d’aller voir sur Youtube, les explications sont bien plus claires que tout ce que je pourrai vous présenter ici.

Par un esprit de prudence qui n’est pas du tout révélateur de ma personnalité, je n’avais pas pris mon chéquier ou ma CB pour venir à cette démonstration. C’est l’avantage de vieillir, je me méfie de mes impulsions. Donc, j’ai eu toute une soirée pour peaufiner mes arguments afin d’acheter cette méthode, parce qu’il-me-la-faut-absolument. Les voici :

  • Le pack est cher, mais il y a 280 patrons. Donc en fait, chaque patron est à un prix ridicule !
  • Il y a plein de patrons du plus facile au plus difficile, j’aurai tout sous la main !
  • Les patrons sont à des prix délirants actuellement !
  • Le mètre ruban est garantie à vie.
  • Coudre sur mesure, le rêve !
  • Lorsque je couds, les ajustements me prennent un temps fou, là, ça va aller tout seul !
  • J’ai horreur de décalquer, alors que là, relier des points… Facile !
  • Je peux payer en plusieurs fois !
  • En plus, y a une grosse réduction sur le pack !!
  • Puis de toute façon, je la veux, j’en ai envie, c’est mon cadeau d’anniversaire en avance (je me dis ça depuis janvier, je vous raconte pas comment je m’auto-gâte !)

Ce sont de bons arguments n’est-ce pas ? Si si. Si. Mais si !

Voilà la bête dans son ensemble et la preuve que les bonnes résolutions de no-buy ont été foulées au pied.

Aperç du pack de la méthode

Voilà le fameux mètre : Les mensurations sont à prendre sur la partie blanche et on fixe les points grâce aux indications sur le patron et la partie jaune. le famuex mètre ruban

Pour relier les points, le fournisseur, qui pense à tout, vend aussi des règles : ici c’est pour rire : la fameuse règle du système livrée avec le kit, en carton replié.

La règle des débuts

On fait plus moderne maintenant : la preuve ici (sauf qu’elles sont payantes du coup).

Les règles

(enfin, là, elles étaient offertes avec le kit^^)

Et voilà le kit en action :

Un exemple de tracé de patron

Oui parce que du coup, j’ai lâché tout ce que j’avais en cours et je me suis dépêchée de choisir un patron, parmi les plus simples pour voir comment la méthode fonctionnait, en croisant les doigts, sans avoir à me dépatouiller avec les ajustements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :