Mac 3… et d’autres petites choses.

Le mois de Septembre est passé comme un éclair. Tout d’abord, il y a eu la rentrée et croyez-moi, ça a été sportif. Bon, je dis ça chaque année, mais là, cela a été encore plus  que d’habitude. Laissons là le côté professionnel. En ce qui concerne la couture…

C’est aussi pendant le mois de septembre que ma fidèle machine Brother FS40 et ma surjeteuse Singer ont donné des signes de faiblesse. La machine à coudre a refusé de coudre autre chose que les points droits, la sujeteuse a refusé de coudre du jersey (oui, oui, une surjeteuse anti-jersey) et, lorsque son aiguille a cassé, il a fallu faire appel à un réparateur pour la changer. Je n’ai rien contre les réparations, les révisions et les entretiens. Après tout, il s’agit de machines technologiques, utilisées très souvent, donc, je n’ai rien contre, mais s’il faut passer par un réparateur à chaque aiguille brisée…

J’ai eu un moment de réflexion. En fait, vu les sommes dépensées, plusieurs moments. J’ai acheté la Brother sur internet, la surjeteuse d’occasion. Après réparation, je pouvais continuer encore un peu avec elles deux (je leur avais donné des petits noms : Alice pour la MAC et Berthe pour la surjeteuse). Oui mais, moi, je ne voulais pas devoir rappeler un réparateur tous les 6 mois. Je suis soigneuse de mes affaires mais en échange, je veux qu’elles marchent sans problème. Et puis, finalement, je couds pas mal. Peut-être pas encore très très bien, mais je couds de plus en plus souvent. Sur intagram, il y a eu un post d’une couturière chevronnée qui vendait sa machine, une très belle machine. Elle précisait que cette machine avait changé sa vie de couturière. Et je crois que c’est peut-etre la plus grande erreur des débutants : investir dans du mauvais matériel et passer la moitié, voir plus, de son temps à se débattre avec.

Je ne savais pas quelle machine je voulais, mais je savais que je ne voulais plus acheter d’occasion ou sur internet. En dépit de mes voeux et promesses, qui ne sont là que pour être ignorés, ou contredits, je suis allée chez Singer, seul magasin de machines à coudre à côté de chez moi (mais genre à 5 minutes à pied) et j’en suis ressortie avec deux machines.

Laissez-moi vous présenter la MAC, troisième du nom :

Singer MC Stylis 4085

Et la sujeteuse, deuxième du nom :

La Babylock Enlighten

Et du coup, j’ai changé l’organisation de mon salon afin de me créer un coin couture :

mac-et-surjeteuse

Il y a encore de la déco à faire, mais ne plus avoir à rajouter des rallonges et ranger sans arrêt les machines changent la vie, c’est sûr.

Cela fait 2 semaines que j’ai les machines, que dire de plus ? Et bien oui, elles ont changé ma façon de coudre. Tout est simple, tout est pratique, tout passe bien. Les coutures sont impeccables, la tension du fil est devenue une anecdote.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :