La mine perdue de Phandelver (campagne officielle)

Soyons juste. Je n’ai pas grand chose à dire sur Donjons et Dragons, sauf que ce n’est pas du tout mon jeu préféré. 

Je m’explique. J’ai de la tendresse pour ce jeu car c’est le père des Jeux de rôle. Tout a été fait comme lui on contre lui. Donc, il a droit à mon respect.

 

Par contre, lorsque je joue à ce jeu, j’ai toujours le sentiment que je vais m’ennuyer un peu.

Les aventuriers sont toujours dans des tunnels, mines, donjons. Ils rencontrent toujours des monstres et se partagent ensuite des xp et des trésors. Les personnages meurent très rarement et sont forcément des héros. Et des héros positifs. Au minimum chaotiquement neutre. Pour peut qu’un paladin soit dans le groupe et hop, tout le monde est condamné à devenir bon, loyal et gentil. Chiant quoi ! Il faut sauver la veuve et l’orphelin, combattre des gobelins et des dragons.

Il n’est pas question ici de faire l’historique de la gamme, je m’y connais trop peu.

Lorsque la nouvelle version de Donjons et Dragons est sortie, ça ne m’a pas trop dit. Mais les rumeurs étaient flatteuses. Il faut dire que Donjons et Dragons 4 est très mal aimé. Les joueurs lui reprochant son côté figurine. En effet, le jeu était livré avec une carte en damier et des figurines. Clairement, DD 4 lorgnait du côté des figurinistes et/ou de jeu vidéo pour les faire passer du côté lumineux, c’est à dire, leur faire lâcher leur figurine et leur pc pour le jdr papier. Evidemment, cela n’a pas trop marché et la conséquence non prévue était que les rôlistes aguerris ont jeté des pierres à l’ancien et sont passés sur Pathfinder (ersatz de DD 3.5).

Devant la désaffection de ses joueurs, DD a décidé de redresser la barre et a sorti DD 5 ou DD Next. Retour aux fondamentaux donc. Moi, ce qui m’a intéressé dans cette édition, c’est la création de personnages magiciens. Je m’explique. Dans les versions précédentes de Donjons et Dragons, être magicien était une grosse galère. Il fallait attendre au moins le niveau 5 pour servir à quelque chose. Sinon c’était un perso qui mourrait très facilement. Par contre, le magicien ne craignait plus personne au niveau 10. Et à l’inverse, le guerrier, très utile dans les 3 premiers niveaux, devenait une bouse aux niveaux supérieurs.

Et la version 3.5 de DD permettait de bi-classer les personnages et surtout, il y avait tellement de suppléments, que c’était propice à la noyade du joueur, submergé par les informations (je me souviens d’avoir passé un après-midi entier à créer un perso qui n’a JAMAIS servi).

Bon, j’ai donc décidé de jouer une mage. Et en effet, gestion de la magie : top. Personnage utile dès le niveau 1. En fait, toutes les classes sont assez équilibrées et sympa à jouer. Donc j’ai intégré un premier groupe et là, l’horreur ! Un Mj pas trop dynamique et surtout un groupe de joueurs de bras-cassés. La palme revenant au Hobbit qui pense que le rôle-play, c’est uniquement suivre le chasseur humain et faire la même chose que lui. Comme j’ai dis au joueur de l’humain :  » Si tu dis que tu veux pisser contre un arbre, le Hobbit déboutonnera sa braguette avant toi ! ». Oui, je suis poétique en jdr.

 

J’ai laissé ce groupe le plus vite possible avec dans l’optique de ne pas continuer le jeu tout entier. Mais… un autre groupe m’a proposé de jouer le même scénario de DD Next. J’ai dis oui, je suis faible. 

Place à la Mine Perdue de Phandelver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :