Jdr

ADC V7

Après avoir lu de nombreux compte-rendus, à mon tour de faire un retour sur la V7 de l’Appel de Cthulhu. Par chance, elle a été livrée durant mon jour de congé. C’était plutôt bien parce que le colis était lourd et encombrant et le ramener à pied de la Poste m’aurait posé des soucis.

 

Il faut savoir que j’ADORE ce jeu de rôle. C’est avec lui que je suis devenue rôliste.

Je m’explique. La toute toute première partie de jdr que j’ai faite ne m’avait pas tellement emballée, l’Appel de Cthulhu m’a permis de savoir que je préfère les scénarios d’enquête aux scénarios de combats et que j’aime les tables avec de l’ambiance et un role playing exigeant.

Pour en revenir à ma belle boi-boîte. Une fois livrée par le facteur, j’ai couru chercher des ciseaux afin d’ouvrir mon paquet. J’ai vidé les chips de polystyrène, j’ai sorti la boîte d’édition Prestige contenant les livres et autres goodies.

Première impression : plutôt mauvaise, voir très mauvaise. Je confirme que la boîte est très fragile puisque même avec des chips de polystyrène en masse, elle est sérieusement abîmée, un des côtés est complètement décollé. J’ai fais des photos et les ai envoyé à Sans-Détour, à voir ce qu’ils vont faire. (edit du 11 Avril 2016 : Sans-Détour ne fait RIEN. Bon, en même temps, un peu de colle et hop, boite sauvée).

IMG_1847

Méfiante, j’ai quand même déballé le reste.

Tout d’abord, les goodies : les dés, pas de souci d’impression des chiffres comme certains, le porte-mine fait vraiment très très cheap, la clé usb en bois a eu du mal à être connectée à l’ordinateur, mais c’est bon, j’ai réussi. Rien à dire, je n’ai pas participé au crowfunding pour ça.

 

Le coeur de l’achat : les livres, qui ont l’air d’avoir été imprimés correctement. D’après certains retours, ce n’est pas le cas pour tout le monde, et en effet, il manque un passage sur les goules page 293, il y a déjà un rectificatif publié par l’éditeur.

L’écran du joueur est joli même avec un petit poc et un mauvais collage des feuilles intérieurs près de la pliure. Bon, rien de grave cela dit, cela aurait pu arriver en l’achetant dans une librairie.

Les bords des reliures des livres ne sont pas non plus impeccables, il reste un peu de colle, elle s’enlève facilement. C’est pas grave parce que les livres seront couverts.

En points positifs, non parce que quand même, il y en a !!!!!

Les aides de jeu sont très bien, les cartes du monde sont magnifiques et très bien finies. Elles apparaissent solides grâce à la plastification.

Les cartes de folies, créatures et autres sont magnifiques aussi. Et elles apportent un vrai plus parce qu’elles font de bons résumés.

C’est aussi agréable d’avoir les pdf de tout. Même si la clé usb ne m’inspire pas confiance (elle vient de Chine !)

Bon, la communication de Sans-Détour ne faisait pas tellement de doute, mais en voyant les livres, l’écran, les cartes… Les illustrations sont simplement magnifiques. C’est un très, très bel objet.

Globalement, je suis assez satisfaite de mon achat. J’attends de voir les autres bugs d’impression et les fautes d’orthographes (j’espère qu’elles ne seront pas ni trop nombreuses ni trop évidentes).

Publicités
Jdr

Résumés de la campagne Warhammer (made by Thorin)

La campagne de Warhammer a débuté il y a longtemps… Vers septembre 2014.

La campagne a été écrite par Thorin de ses petites mains personnelles.

Dans un premier temps, j’ai remplacé un joueur qui a quitté cette campagne. Je jouais avec un groupe qui a fini par quitter la table. Après leur départ, on (c’est à dire le Mj et moi) avons trouvé d’autres joueurs et on a recommencé une partie d’introduction (la deuxième après mon arrivée). Là c’était le groupe des cas sociaux. On a éjecté un joueur, un vrai débile et on a continué, l’espoir chevillé au corps. Un de nos joueurs ayant déménagé, on a à nouveau effectué des changements, et oui, à nouveau une partie d’introduction. Et j’espère que cette fois c’est la bonne.

Donc, pour le moment,  il y a 4 participants :

– Hugues, jeune mage humain, joué par Archi.`

– Richard, chevalier errant humain, joué par Nedra (ami du Mj).

– Ricardo, égoutier humain joué par Marion.

– Yelena, espionne humaine jouée par moi-même.

Jdr

La &@#§! mine de Phandelver (campagne officielle)

Ces parties ont eu lieu l’an passé, à partir de mois de janvier 2015 jusqu’à maintenant. Et oui, on va mettre du temps à trouver cette mine, beaucoup de temps !

Voici donc le groupe final :

– Ty : une semi-drakonide guerrière : Acayssa.

– Kynh : un barbare semi-Orque, Syriak

– Gari : un prêtre, Gari

– Elo : une elfe voleuse, Silaqui

– Lares (moi) : une elfe mage : Arwen.

Au milieu de l’année, Kynh s’est rendu compte que cela ne le bottait pas trop de jouer les barbares et s’est donc transformé en druide et Elo est devenue un assassin par la même occasion.

Il y a plusieurs choses à savoir sur ces parties :

– Le groupe est super sympa.

– Je n’ai jamais pris ces parties ou toute cette campagne au sérieux, honte à moi !

– Il y a des running gag, en particulier avec une charrette.

– Il y a des phrases cultes (Moi je te parle ! Lance à un dragon qui refusait de parler au nain !)

Comme d’habitude, la première séance est destinée à poser le décors, à présenter les personnages entre eux. Le groupe est très sympathique. Je n’ai pas l’habitude de jouer avec eux et il y a des débutants, mais aucun souci, ils s’y sont vite mis.

Scénario très classique de DD : une quête pour transporter des marchandises d’un point A à un point B. Nous livrons aussi nos premiers combats, très classiques aussi, avec la rencontre de nos premiers gobelins.

Pour résumer sur la jouabilité de mon personnage : très maniable et très agréable. Je ne suis pas très fan de DD, je l’ai déjà dis, par contre, je suis pour ce système, très simple, très fluide. Jouer une mage est très agréable, elle est intéressante et utile dès le niveau 1. D’habitude, je n’aime pas jouer les personnages faisant de la magie, mais là, je dois avouer une certaine satisfaction à faire évoluer ma petite magotte !

Jdr

La mine perdue de Phandelver (campagne officielle)

Soyons juste. Je n’ai pas grand chose à dire sur Donjons et Dragons, sauf que ce n’est pas du tout mon jeu préféré.

Je m’explique. J’ai de la tendresse pour ce jeu car c’est le père des Jeux de rôle. Tout a été fait comme lui on contre lui. Donc, il a droit à mon respect.

 

Par contre, lorsque je joue à ce jeu, j’ai toujours le sentiment que je vais m’ennuyer un peu.

Les aventuriers sont toujours dans des tunnels, mines, donjons. Ils rencontrent toujours des monstres et se partagent ensuite des xp et des trésors. Les personnages meurent très rarement et sont forcément des héros. Et des héros positifs. Au minimum chaotiquement neutre. Pour peut qu’un paladin soit dans le groupe et hop, tout le monde est condamné à devenir bon, loyal et gentil. Chiant quoi ! Il faut sauver la veuve et l’orphelin, combattre des gobelins et des dragons.

Il n’est pas question ici de faire l’historique de la gamme, je m’y connais trop peu.

Lorsque la nouvelle version de Donjons et Dragons est sortie, ça ne m’a pas trop dit. Mais les rumeurs étaient flatteuses. Il faut dire que Donjons et Dragons 4 est très mal aimé. Les joueurs lui reprochant son côté figurine. En effet, le jeu était livré avec une carte en damier et des figurines. Clairement, DD 4 lorgnait du côté des figurinistes et/ou de jeu vidéo pour les faire passer du côté lumineux, c’est à dire, leur faire lâcher leur figurine et leur pc pour le jdr papier. Evidemment, cela n’a pas trop marché et la conséquence non prévue était que les rôlistes aguerris ont jeté des pierres à l’ancien et sont passés sur Pathfinder (ersatz de DD 3.5).

Devant la désaffection de ses joueurs, DD a décidé de redresser la barre et a sorti DD 5 ou DD Next. Retour aux fondamentaux donc. Moi, ce qui m’a intéressé dans cette édition, c’est la création de personnages magiciens. Je m’explique. Dans les versions précédentes de Donjons et Dragons, être magicien était une grosse galère. Il fallait attendre au moins le niveau 5 pour servir à quelque chose. Sinon c’était un perso qui mourrait très facilement. Par contre, le magicien ne craignait plus personne au niveau 10. Et à l’inverse, le guerrier, très utile dans les 3 premiers niveaux, devenait une bouse aux niveaux supérieurs.

Et la version 3.5 de DD permettait de bi-classer les personnages et surtout, il y avait tellement de suppléments, que c’était propice à la noyade du joueur, submergé par les informations (je me souviens d’avoir passé un après-midi entier à créer un perso qui n’a JAMAIS servi).

Bon, j’ai donc décidé de jouer une mage. Et en effet, gestion de la magie : top. Personnage utile dès le niveau 1. En fait, toutes les classes sont assez équilibrées et sympa à jouer. Donc j’ai intégré un premier groupe et là, l’horreur ! Un Mj pas trop dynamique et surtout un groupe de joueurs de bras-cassés. La palme revenant au Hobbit qui pense que le rôle-play, c’est uniquement suivre le chasseur humain et faire la même chose que lui. Comme j’ai dis au joueur de l’humain :  » Si tu dis que tu veux pisser contre un arbre, le Hobbit déboutonnera sa braguette avant toi ! ». Oui, je suis poétique en jdr.

 

J’ai laissé ce groupe le plus vite possible avec dans l’optique de ne pas continuer le jeu tout entier. Mais… un autre groupe m’a proposé de jouer le même scénario de DD Next. J’ai dis oui, je suis faible.

Place à la Mine Perdue de Phandelver.

Jdr

L’Anneau Unique (campagne officielle)

Séance du 17 Octobre 2015

A la fin du printemps de l’année 2947, une petite caravane marchande s’ébranla depuis Bree. Sa destination finale était Rhosgobel, lieu de résidence de Radagast le Brun.

La Bataille des 5 armées avait eu lieu 6 ans auparavant et les forces de l’Ombre, ayant subi une  importante défaite, ont largement reculé. Du coup, la traversée du Haut Col (qui passe entre les Monts Brumeux), est devenue plus sûre et plus aisée. Les gobelins se terrent dans leurs tunnels et il n’y a plus d’Orques depuis 2941. Les Beornides surveillent le versant est des Monts Brumeux et une bonne partie de la vallée de l’Anduin. Cette présence suffit à garantir le passage d’expéditions sur cet itinéraire et  a permis de réouvrir les routes commerciales.

La caravane est composée de deux chariots seulement. Elle est menée par Nar-Roue-de-bois et son fils, Jinar. Il suit un itinéraire bien rôdé : Bree, puis le village du Vieux Gué, où il rencontre des Beornides, ensuite le village de Pierregué, où il peut vendre une partie de ses marchandises aux hommes des bois et faire le plein de viandes et de fourrures. Puis, il passe aussi par Bourg-les-Bois et finit à Rhosgobel.

 

Il est bien évident qu’il s’agit ici d’une première séance avec la pose du décors et la rencontre des différents personnages qui seront acteurs de la campagne.

  • Grim Beorn, un mi-homme des bois, mi-beornide. Il est équipé d’une très grande lance et ne semble pas désireux de lier connaissance, il est plutôt taciturne et souvent ne répond pas lorsqu’on lui adresse la parole.
  • Leudast, accompagné d’un elfe mal en point. Il a des connaissances dans les herbes médicinales.
  • Ilfar est un nain qui nous a rejoint avant Bourg-les-Bois. Il vient de la Montagne solitaire et lui aussi n’est pas causant.
  • Nyrad est un nain vagabond, qui nous a aidé lorsqu’une roue d’une des charrettes s’est cassée. D’ailleurs, Nar pense que si la roue a cassé, c’est en partie ma faute, je n’ai pas prévenu qu’il y avait une grosse pierre sur la route. Mais moi, j’étais persuadée qu’il l’avait vu.
  • Et moi, Belba, hobbit plutôt prospère, en quête d’aventures.

Lors de cette séance, le groupe de joueurs fait aussi connaissance. C’est la première fois que je vais jouer avec certains d’entre eux et le MJ m’est également inconnu. Les séances se font chez moi.

 

Il s’agit d’une quête classique : rapporter des informations, enquêter sur des faits suspects et rendre compte. Nous faisons connaissance avec des personnages non-joueurs (les fameux PNJ), qui deviendront des alliés ou des ennemis.  Nous livrons nos premiers combats et ainsi voyons l’équilibre du groupe : il y a des vrais combattants et des personnages plus axés social.

Jdr

Forum Lyon-Jdr

Je ne fais partie d’aucune association ou aucun club. Je n’ai pas le temps pour ça. Par contre, cela fait plusieurs années que je me suis inscrite sur un forum, Le Forum Lyon-Jdr.

C’est juste un endroit où des gens se connectent et fixent des rendez-vous ainsi que des endroits où jouer. On parle aussi un peu des jeux qu’on a acheté, de l’actualité geek. J’y ai rencontré des gens, certains avec qui je me contente de jouer, certains que j’évite et d’autres qui sont devenus de bons copains, à force de jouer ensemble, enfin, les plus rares qui sont devenus de vrais amis.

Voici le lien quand même : http://lyonjdr.forums-actifs.com

Blog

Un bonnet pour l’hiver

J’adore les bonnets. J’ai trouvé un très beau modèle dans la boutique Elle Tricote. Je n’ai eu besoin que d’une seule pelote et un après-midi pour le réaliser. En plus j’aime beaucoup la couleur. Il est chaud et moelleux à souhait. Il se tricote à plat et il ne faut pas se faire un drame de la couture qui le finit.

IMG_1822

Jdr

Les ténèbres de la forêt noire (campagne officielle)

Je n’avais pas vraiment envie de recommencer une campagne Med-fan. Et puis je me méfie des livres issus de l’univers de Tolkien. Il y a toujours le risque de tomber sur des passionnés de l’oeuvre du maître qui citent les personnages dans le texte et exigent de coller à l’histoire.

Bon, j’ai lu la fiche du grog, celle-là : http://www.legrog.org/jeux/anneau-unique

Après, je ne connaissais pas le Mj, et presqu’aucun joueur (sauf 1). Mais mon emploi du temps rôlistique est vide en ce moment et je travaille trop. Donc, bon, je me suis enrôlée. Je ne vais faire languir personne, je n’ai pas regretté. Le Mj est bien, le groupe sympa, à mon avis ça va tourner proprement.

Le jeu prend place entre Bilbon le Hobbit et le Seigneur des Anneaux. La campagne s’appelle Ténèbres sur la Forêt Noire. Elle est prévue pour un scénario par séance (il faut en compter 30) et une phase de gestion de communauté.

Le système est assez classique et simple. Il faut juste des dés spéciaux avec la rune de Gandalf et l’Oeil de Sauron. Et encore, cela peut se jouer avec un dé 12 et plusieurs dés 6.

Voici les participants :

– Siran Luthiel : un nain vagabond, Nyrad.

– Lares (moi !) : une hobbit chercheur de trésors, Belba Burrows.

– Ysarius : un humain homme des bois protecteur, Leudast.

– Mythaar : un beornide tueur, Grim

– Lanfear : un nain chasseur de trésors, Ilfar.

Le MJ est Janiel.

Je vais m’efforcer de ne pas spoil la campagne, surtout que pour des questions de copyright, il ne me paraît pas judicieux de transcrire tous nos faits et gestes.

Jdr

Ma vie de rôliste

Il y a de multiples définition du jeu de rôle. 

Pour moi, je dirai que le jeu de rôle est une activité ludique dans laquelle une personne interprète le rôle d’un personnage imaginaire dans un environnement fictif, au sein d’un groupe. Le groupe de joueurs conçoit ensemble une fiction par l’interprétation de rôle et par la narration dans le cadre de contraintes et de règles. Chaque participant agit à travers des actions physique, narratives, descriptives, ou par des prises de décision sur le développement de son personnage. 

Cette définition est très incomplète et certainement sujette à caution et à débat. Je ne suis pas suffisamment théoricienne du jdr pour développer davantage. 

Disons que pour moi, un jeu de rôle est un groupe de joueurs, racontant ensemble une histoire, à l’aide de règles et d’un éventuel fil conducteur. 

J’aime le mot Anglos-Saxons : Role Playing Game, Pen and Paper. Cela définit aussi ce qu’est le jdr. 

Donc, il s’agit d’un jeu, dans lequel un joueur joue un rôle, en utilisant du papier et un crayon. Parce qu’il y a le Jeu de Rôle Grandeur Nature, mais après un essai, je n’ai pas trop aimé l’activité. Donc je m’en tiens au jdr autour d’une table. 

Le premier jdr auquel j’ai joué est Donjon et Dragon. C’était un ami d’enfance qui avait découvert les lives en anglais chez Descartes. J’ai fais une partie, j’ai trouvé ça bof ! On avait 14 ans, je crois… Et puis plus rien. Mais rien de rien !

Lorsque je suis revenue sur Lyon, dès que j’ai été installée chez moi, j’ai retenté l’aventure jdr. Parce que mon compagnon de l’époque était rôliste et que je m’ennuyais chez moi. J’ai joué régulièrement. Sans trop me poser de question.

Actuellement, c’est une bouffée d’oxygène. Cela me stimule intellectuellement et me permet de m’évader de mon quotidien tout en m’obligeant à réfléchir et à utiliser mon imagination. 

J’aime les Jdr intépendants mais j’aime aussi les grosses machines. Actuellement, je suis sur plusieurs campagnes. Je les présenterai au fur et à mesure. 

Blog

Présentation

Qui suis-je en décembre 2015

Et bien plutôt quelqu’un de simple et d’ordinaire.

J’aime beaucoup de choses :

– Lire. De tout, roman, bd, comics, essais, pub dans le métro, magazine…

– Le jeu de rôle, une vraie passion, qui me permet de canaliser mon imagination et m’oblige à improviser parfois follement.

– Les loisirs créatifs. J’adore faire dans le manuel :  tricot, pâte de métal, scrapbooking… Peinture.

– Les séries télé et le cinéma. Je me suis restreinte à quelques séries choisies car cela prend trop de temps.

– L’écriture. J’aimerai pouvoir dire que je pratique, mais je n’ai pas le courage nécessaire pour me lancer vraiment.

– La cuisine. Et aussi manger.

– Voyager car j’aime découvrir de nouveaux paysages et aller à la rencontre d’autres personnes et culture.

J’aime également mon métier. Je trouve que je fais le plus beau métier du monde.

Je n’aime pas plein de choses également et la liste est bien plus longue !

Je dois prendre de bonnes résolutions :

  • Faire plus de sport
  • Manger équilibrer
  • Être plus persévérante dans ce que je fais.